RDC : « pas un second mandat à Félix Tshisekedi en 2023 », Franck Diongo

Par Fabrice Lukamba

Au cours d’un meeting tenu le dimanche 18 septembre au stade Municipal dans la commune de Masina, le président du parti politique Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP), Franck Diongo, a donné un carton rouge au chef de l’État Félix Tshisekedi, signe que la population ne peut pas lui donner un second mandat aux élections de 2023.

L’ex- député national a déclaré que l’actuel président de la République a « franchi la ligne rouge », en plaçant le pays dans « un état chaotique ».

« (…) la population a confirmé, on ne peut plus donner au président Félix Tshisekedi un carton jaune, càd pas d’avertissement, càd qu’il a dépassé la ligne rouge, il faut seulement un nouveau président à travers les élections. Le cap, c’est pour les élections honnêtes, transparentes et sincères. Le sens qu’il faudra donner à ce carton rouge, c’est l’alternance crédible, il faut se constituer dès aujourd’hui et se préparer pour changer les choses radicalement », a-t-il déclaré.

Selon Franck Diongo, l’alternance en 2023 rentre dans le cadre de la continuité du combat de l’ancien premier 1er ministre Patrice Emery Lumumba et de feu docteur Étienne Tshisekedi wa Mulumba, qui s’oppose au fait de trahir le pays.

Lire aussi

Partager

Articles récents