Situation à Kwamouth : Fayulu suspecte des bouviers venus de l’Est et installés dans l’ex- Bandundu en 2018

Par Fabrice Lukamba

Le président du parti politique Engagement citoyen pour le développement (EciDé), Martin Fayulu Madidi, déclare que jamais le territoire de Kwamouth n’a connu un conflit intercommunautaire comme on le voit aujourd’hui.

Dans un message rendu public ce lundi 19 septembre, dont une copie est parvenue à 24H.CD, Martin Fayulu a suspecté les hommes qui s’étaient installés avec des vaches dans l’ex- province du Bandundu en 2018. Il a demandé que la lumière soit faite sur la destination « réelle » de ces bouviers.

Selon Martin Fayulu, cette crise à Kwamouth s’inscrit dans logique d’exposer la RDC à la balkanisation.

« Toute la lumière doit être faite sur la destination des bouviers venus d’ailleurs qui avaient élu domicile dans les provinces de Maï-Ndombe, Kwango et Kwilu, il y a quelques années », a demandé Martin Fayulu.

« Soyons vigilants, en alerte et mobilisés. La survie de notre pays en dépend », a-t-il ajouté.

En 2018, des bouviers venus de la province du Sud-Kivu s’étaient installés dans l’ancienne province du Bandundu. Selon plusieurs sources, ces éleveurs étaient de « pasteurs tutsis et fuleros », qui avaient quitté leurs pâturages habituels en raison de l’insécurité. Les originaires du Bandundu étaient révoltés suite notamment aux dégâts que causaient les vaches de ces hommes.

Dans son message, l’un des leaders de la plateforme politique Lamuka a appelé également au fort déploiement des Forces armées de la République et des éléments de la Police nationale, afin d’imposer la paix dans cette partie du pays.

Pour rappel, le conflit entre les peuples Teke et Yaka a fait plus de 30 morts et provoqué le déplacement massif de la population. Cette situation a favorisé l’insécurité à Kwamouth.

Lire aussi

Partager

Articles récents