Critiques envers Félix Tshisekedi : Diongo suspendu de ses fonctions par les cadres du MLP

Par Fabrice Lukamba

Les récentes déclarations de Franck Diongo contre le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo n’ont pas été digérées par les membres de son parti, le Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP). Ils l’ont suspendu de ses fonctions.

Dans une déclaration faite devant la presse dans la soirée du lundi 19 septembre, le MLP a dit rester derrière le chef de l’État, tout en étant reconnaissant envers lui, au regard surtout de son intervention pour la libération de Franck Diongo de la prison.

« Le MLP est très reconnaissant vis-à-vis de son excellence, monsieur le président de la République, chef de l’État, de tout ce qu’il a fait pour ses membres et cadres, à travers son implication personnelle pour la libération de monsieur Franck Diongo de la prison centrale de Makala, où il a été jeté par le régime passé dont il est actuellement allié et fait beaucoup d’éloges », a déclaré le directeur de Cabinet de Franck Diongo, monsieur Guylain Fundi.

« La majorité de membres et cadres ont toujours opté pour le soutien au président de la République, chef de l’État, son excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Malheureusement, monsieur Franck Diongo s’est toujours imposé contre la volonté de la majorité de tous les membres et cadres du parti. Les cadres et membres décident de suspendre monsieur Franck Diongo du parti, de mettre en place un comité de crise qui va rapidement organiser le congrès général du parti (…) », a-t-il enchaîné.

Lors d’un meeting tenu le dimanche dernier au stade Municipal dans la commune de Masina, Franck Diongo a qualifié le bilan de Félix Tshisekedi de chaotique et lui a administré un carton rouge pour ne pas lui permettre de briguer un second mandat.

Lire aussi

Partager

Articles récents