Nord-Kivu : accusé d’avoir « empoisonné » son compagnon d’armes, un colonel mis à la disposition de la justice

Par Fabrice Lukamba

Dans la province du Nord-Kivu, le colonel Augustin Kahombo Rambo est mis à la disposition de la justice pour un présumé empoisonnement de l’ex- commandant de la 34ème Région militaire, le feu colonel Ghislain Tshinkobo Mulamba.

Dans une lettre adressée à l’auditeur supérieur près la Cour militaire de la province du Nord-Kivu, dont une copie est parvenue à 24H.CD ce jour, le colonel Jeannot Bitongano Motela, commandant par intérim de la 34ème Région militaire, a affirmé que cet empoisonnement est confirmé par les résultats d’une autopsie réalisée.

« L’inculpé est poursuivi pour empoisonnement du feu général de brigade Tshinkobo Mulamba Ghislain en date du 13 août (…) », a-t-on lu dans cette correspondance.

À titre de rappel, le colonel Ghislain Tshinkobo est décédé le 16 août dernier.

Lire aussi

Partager

Articles récents