Kinshasa : une marche des médecins dispersée à coups de gaz lacrymogènes

Par Fabrice Lukamba

La Police a dispersé, ce mercredi 21 septembre à Kinshasa, une marche des médecins de services publics à coups de gaz lacrymogènes.

À en croire le gouverneur de la ville de Kinshasa qui a déploré tout de même la manière dont la Police a réagi, « la marche des blouses blanches n’était pas autorisée ».

Signalons que les médecins ont manifesté pour réclamer notamment l’amélioration de leur enveloppe salariale. Ils voulaient se rendre jusqu’à la Primature pour faire entendre leur voix auprès du chef de l’exécutif national, Jean-Michel Sama Lukonde.

Il y a eu plusieurs interpellations, ont confié quelques professionnels de santé qui ont pu entrer en contact avec 24H.CD après cette manifestation.

Il sied de rappeler par ailleurs que les blouses blanches avaient décrété un mouvement de grève le 06 juillet dernier, suite au non respect par le gouvernement d’un protocole d’accord signé avec leur banc syndical en date du 03 août 2021.

Lire aussi

Partager

Articles récents