Instabilité sans fin à l’Est : la Belgique demande l’arrêt de la mission de la MONUSCO

Par Fabrice Lukamba

À l’instar des milliers de Congolais, la Belgique, pays colonisateur de la RDC, juge inutile la présence de la MONUSCO sur le sol congolais.

Dans une déclaration faite en marge de la 77ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies, le premier ministre belge, Alexander De Croo, a affirmé qu’on ne peut pas comprendre comment l’insécurité à l’Est s’aggrave chaque jour, alors que la force onusienne est présente dans cette partie du pays depuis plusieurs années. Il a demandé que le mandat de la MONUSCO s’arrête et qu’une autre force la remplace.

« Notre message est clair : la Monusco doit prendre fin et être remplacée par autre chose. Une mission doit protéger le peuple congolais et veiller à ce que les conflits armés cessent et la Monusco n’a pas l’infrastructure et le mandat adéquats pour ce faire. Nous avons aujourd’hui une mission de l’ONU qui est face à des groupes rebelles mieux équipés », a dit Alexander De Croo.

Il y a lieu de retenir que la Belgique a tenu ces propos, aussi suite aux récentes déclarations « décevantes » du secrétaire général de l’ONU, selon lesquelles le M23, l’un des groupes armés qui sèment la terreur à l’Est, « est aujourd’hui une armée moderne avec des équipements lourds, plus perfectionnés que ceux de la force onusienne ».

Il sied de rappeler par ailleurs que lors de sa visite en RDC, le Roi Philippe avait promis le soutien tous azimuts de Belgique, en vue de la restauration de la paix en RDC.

Lire aussi

Partager

Articles récents