Avantages sociaux des mandataires de l’État : Le gouvernement lance les travaux de la Commission Interministérielle

Par Olivier Rolland Tshimanga

En mission de service dans la partie Est du pays, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a instruit son Directeur de Cabinet, Paul-Gaspard Ngodankoy, afin de présider les travaux de la Commission Interministérielle chargée de fixer les avantages sociaux des mandataires de l’État dans les établissements publics, dont la cérémonie d’ouverture a eu lieu le jeudi 22 septembre 2022, au salon rouge de l’immeuble intelligent, à Kinshasa.

En absence du cadre réglementaire de mise en œuvre des articles 11 et 12, il s’est créé, au sein des établissements publics, une situation de disparité et une désorganisation à la fois dans l’octroi et dans la fixation des rémunérations, primes et autres avantages sociaux des mandataires publics dans les établissements publics. Cette situation qui perdure encore, a fait l’objet de moult observations de la part notamment de l’Inspection Générale des Finances dans le cadre de sa patrouille financière initiée depuis pratiquement deux ans.

Pour solutionner ce problème dont les effets négatifs ont un impact direct sur les ressources des établissements publics, Sama Lukonde a institué, au sein de son cabinet, une commission interministérielle chargée d’examiner cette question récurrente. Il s’agit de fixer définitivement les avantages sociaux des mandataires de l’État dans les établissements publics.

Il sied de préciser que ces travaux de la Commission Interministérielle prendront 15 jours, à compter du 26 septembre 2022, hormis la date d’ouverture solennelle des travaux.

Cette commission dite interministérielle est composée des délégués ou experts de la Primature, les délégués des ministères sectoriels, l’Inspection Générale des Finances, le Conseil Supérieur du Portefeuille, et les Directeurs Généraux des établissements publics.

Lire aussi

Partager

Articles récents