mercredi, mars 3, 2021

Insécurité à l’Est : Félix Tshisekedi s’engage « fermement » à renforcer la sécurité dans les zones rouges

Par Gédéon ATIBU

Le président Tshisekedi s’est engagé, mardi soir, à mettre une croix aux tueries répétitives dans la partie Est de la République Démocratique du Congo.

Cette décision majeure et pas la seule a été prise au lendemain de la violente attaque du convoi du PAM ayant coûté la vie à l’ambassade italien , au Chauffeur et à son garde du corps.

Dans cette réunion sur la situation sécuritaire élargie aux services compétents et spécialisés , il a été décidé que  » les ambassadeurs et autres responsables des représentations ne peuvent plus quitter Kinshasa pour l’intérieur du pays sans en informer le chef de la diplomatie congolaise et les services compétents.

Félix Tshisekedi a réaffirmé son engagement ferme à renforcer la sécurité dans les zones rouges, c’est-à-dire les parties de la RDC, considérées comme à haut risque.

En outre, des experts de Kinshasa seront dépêchés au Nord-Kivu pour renforcer l’équipe mise en place par les autorités locales pour mener des enquêtes sur cet assassinat, a rapporté la ministre des affaires étrangères dans son compte rendu devant le service-presse de la Présidence de la République.

En appelant à la solidarité des Congolais, Félix Tshisekedi a assuré que le pays surmonterait cette épreuve à laquelle la RDC fait face au quotidien.

Latest news

Related news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici